Les structures sociales d'antan sont petit à petit remplacées par des réseaux sociaux à plus grande échelle. Les séquences urbaines traditionnelles (route, place, cour, porche) sont remis en question. Ce projet offre un laboratoire pour ces nouvelles structures et essaye de restaurer le lien entre l'homme et sa terre.

15 Bâtiments linéaires structurent un nouveau quartier à réaliser dans un "polder", paysage artificiel crée de A à Z par l'homme. Ils rendent tangible la structure du sol, le rhythme des canaux. Le site est aménagé comme parc agricole doté de fonctions éducatives et culturelles. L'utilisation des sol est intensifiée et différenciée.

Les logements sont composés d'éléments standards lesquels peuvent être combinés horizontalement et verticalement selon les souhaits des futurs acquéreurs. Les bâtiments d'une très faible profondeur sont enveloppés par une peau transparente. La séparation entre le dedans et le dehors devient immatériel et flou. Le paysage et le climat sont omniprésents. Les résidents vivent au rythme des saisons.

Maître de l'ouvrage
-

Objet
Logements expérimentaux dans un quartier péri-urbain

Année
1999

Responsable
Bob Heuwekemeijer

2ème prix